Environnement: L’année 2017 bat des records sur le réchauffement climatique…

1164

Depuis les années 80, l’humanité a pris conscience des risques liés à la dégradation de son milieu Environnemental. Toute chose qui a amené les Nations unies à initier des conférences internationales pour veiller sur la protection de l’Environnement dans toutes ses composantes.

 

Cependant, malgré tous les efforts consentis dans ce sens, force est de constater que la situation est loin d’être améliorée.

Ainsi, après les années 2015 et 2016 considérées comme les plus chaudes depuis le début des relevés de températures en 1880, l’on constate que l’année 2017 à son tour continue de battre des records dans ce sens.

C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par la NASA, qui souligne qu’en 2017, la planète a connu son troisième mois d’Avril le plus chaud depuis le début de relevés des températures.

L’étude révèle également que les quatre premiers mois de 2017 se situent dans le record de 2016 en terme de réchauffement climatique, dont la température s’élève à +0,48°C au-dessus de la moyenne 1981-2010.

Toujours est-il que, la même étude révèle que le mois de Mars 2017 a été le deuxième mois le plus chaud du monde depuis 1880, toute chose qui se matérialise par la diminution de l’extension des glaces de la mer Arctique, comme d’ailleurs, de l’autre côté de la planète, autour de l’Antarctique, où l’extension a aussi été la plus réduite jamais enregistrée.

Toutefois, selon un autre rapport publié cette année par une agence britannique (Met Office), sur les concentrations de dioxyde de carbone, l’année 2017 connaitra une augmentation des niveaux de concentration de dioxyde de carbone, même si celle-ci sera inferieure par rapport aux augmentations observées en 2016, qui ont même été les plus importantes de ces 50 dernières années.

Par ailleurs, une autre étude réalisée par des scientifiques du centre national pour la  recherche atmosphérique, a révélé qu’au cours de la période 1992-2015, le réchauffement des océans a été quatre fois plus rapide que sur la période 1960-1991.

La chaleur a gagné les couches les plus profondes des différents océans. Toute cette situation s’explique essentiellement par l’effet des industries lourdes qui dégagent d’importantes quantités des émissions de gaz à effet de serre.

Sans oublier également d’autres facteurs, telle que la déforestation dont l’intensification contribue énormément à la dégradation du climat mondial.

 

 

Mamadou Moussa Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82