Environnement : Des centaines de plantes reboisées à Dabompa !

Après les forêts de Kakimbo (Ratoma) et d’Enta (Matoto) respectivement en 2015 et en 2016, la structure Jeune Chambre Internationale (JCI-Conakry Élite) a procédé ce dimanche 27 août 2017, à la troisième édition de sa campagne de reboisement dans la forêt de Dabompa. Au total, une centaine de plante ont été reboisé par les membres de cette ONG.

 

Dans son intervention, le représentant de la présidente locale de la JCI, Biro Kanté a toutefois déploré le mauvais comportement des populations vis-à-vis des forêts de la capitale Conakry.

« Ces forêts aujourd’hui malgré leurs importances capitales pour la ville de Conakry, se retrouvent menacées par certaines actions de nos concitoyens, notamment en les transformant souvent en des dépotoirs d’ordures. C’est pourquoi nous jeunes citoyens actifs de Jeune Chambre Internationale, nous avons décidé malgré nos maigres moyens et le manque d’accompagnement d’initier des projets de reboisement dans les forêts, afin de protéger notre environnement », a-t-il déclaré.

De son coté, Mamadouba MaciréToure, représentant du président national de JCI a fait savoir : « C’est regrettable de le dire, mais si des actions comme celles que nous sommes en train de poser ne sont pas multipliées et pérennisées, cette forêt sera le prochain « combos » de la Guinée. Cela est tellement éloquent qu’il suffit juste de rester le long de la forêt pour s’en rendre compte »

Et d’ajouter : « cette année la pluviométrie a baissé et ce n’est pas ce que nous avons l’habitude de voir. C’est la preuve que notre environnement est menacé, donc cette campagne est notre façon de contribuer, d’attirer l’attention des autorités et de dire que le danger est là et que nous devons fournir des efforts ».

Pour sa part, Mamadou Pati Barry de la Section communale des eaux et forêt de la commune de Matoto a encouragé et félicité les initiateurs de ce projet, avant de souligner : « N’est pas ami de la nature qui le pense seulement. Ce geste de longue portée sera sauvegardé pour les générations futures comme l’ont fait nos devanciers »

Par ailleurs les membres de la Jeune Chambre Internationale lancent un appel aux autorités et aux partenaires pouvant aider les organisations œuvrant dans le développement communautaire pour que l’impact des projets soit durable et pérenne.

 

 

 

Mohamed Kaba Soumah pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82