EDUCATION: Une solution pour les enseignants contractuels ?

Le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation a rencontré ce mercredi au département l’inter centrale syndicale de l’éducation.

Le ministre et ses hôtes ont échangé sur l’application du protocole d’accord signé entre le gouvernement et les syndicats des enseignants.

Ils ont aussi abordé d’autres questions liées au fonctionnement du système éducatif guinéen. C’est la toute première rencontre entre le patron de ce département et les syndicats de l’éducation.

Le Ministre entend impliquer tous les acteurs évoluant dans ce secteur pour l’améliorer. Ce, pour éviter les erreurs du passé qui ont abouti à une grève.

Ibrahima Kalil Konaté se dit préoccupé par la situation des enseignants contractuels. Il a surtout invité les syndicats de l’éducation à accompagner son département pour le respect du protocole d’accord.

K au carré est aussi revenu sur la récente grève des enseignants qui a provoquée des morts et des blessés graves. Selon lui, le déficit de communication serait à l’origine de cette situation.

<< Il faudrait que vous mettiez une communication en place parce que si vous ne communiquez pas les gens vont communiquer à votre place. Pourquoi la grève récente a été envenimée? Quand la grille salariale a été appliquée c'est venue avec dix mois de rappel. Certains se sont retrouvés avec 4, 5 ou 6 millions. Le mois qui a suivi le salaire a chuté parce que le gens n'ont pas communiqué et c'est ce qui a mis le feu au poudre. >>

Pour leurs parts, les syndicats des enseignants ont salué la main tendue du ministre de l’enseignement. Ils promettent d’apporter leur soutien mais dans l’intérêt des travailleurs. Autres sujets débattus au cours de cette rencontre, c’est la formation des syndicats et la prime de documentation des enseignants.

N’bany Sidibé pour Journal Guinée