Education : Un jeune guinéen prône le développement du Partenariats Public-privés !

401

Moustapha traoré est né en 1989 à kissidougou Auditeur en master 2 Droit Public Fondamental à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia Conakry travaille sur le projet de Recherche  intitulé Impact du Partenariats Public-privés. Il s’inscrit dans le cadre du Développement des infrastructures et services des Pays en Vois de Développement et axé sur le cas de la République de Guinéen.

Il revient longuement sur le contexte de son projet dans se recherches. Depuis fort longtemps les collectivistes visent à promouvoir l’investissement privé. C’est pourquoi le Partenariat public-privé est contrat public par lequel les autorités publiques (l’autorité contractante) par la nécessité d’assouplir une procédure fiable à l’utilisation efficace des fonds publics, font appels à un ou plusieurs partenaires (Public ou Privé) appeler cocontractant pour le financement, la conception, la construction ou transformation, l’entretien, la maintenance, l’exploitation ou la gestion d’infrastructures appartenant à soit l’État ou une Collectivité décentralisée.

Moustapha  Traoré estime que dans la réalisation du Partenariat public-privé, le cocontractant peut recevoir en contrepartie de financement le remboursement de la part de l’autorité contractante et/ou sur l’usager du service qu’il gère.

Pour ce jeune diplômé ce mode de financement est présent dans de nombreux pays sous des formes variées. Toutefois on utilise en général l’expression de « partenariat public-privé » pour désigner des projets plus récents, dans la lignée des contrats d’initiative de financement privé (en) (en anglais Privat Finance Initiative) apparus en Grande-Bretagne depuis 1992, contrats dont se sont inspirés de nombreux pays. Exemple : la construction d’un Établissement Public à caractère variante (université, l’hôpital, les logements sociaux, Route, barrage….)

Pour finir, l’objet de la recherche de Traoré  portera sur les Impacts du PPP surtout en République de Guinée. Et ces travaux de recherche  feront  8 mois.

 

 

Yacine Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82