Éducation : BAC 2017, les résultats d’une enquête qui décrédibilisent cet examen…

Le déroulement du baccalauréat session 2017 a été émaillé d’irrégularités. C’est ce qui ressort du résultat d’une enquête qui a fait l’objet de présentation ce lundi au cours d’une conférence de presse à petit symbaya. Le travail est fait par l’ONG francophone Save My School Guinée entendez sauvez mon école.

 

C’est un document de 17 pages qui passe en revue le déroulement du Baccalauréat dans la ville de Conakry. Plus de soixante enquêteurs ont fait le tour de 46 centres d’examen sur 122. Le résultat de leur travail met surtout l’accent sur plusieurs anomalies dans certains centres qui décrédibilisent cet examen. Parmi ces irrégularités fuguent la fuite des Epreuves, la communication, l’utilisation des téléphones et l’introduction des sujets traités dans les classes.

« Les enquêteurs ainsi que le comité qui avait été installé pour ce travail a adopté le travail suivant : selon le témoignage de certains candidats et surveillants interrogés, il y’a eu belle et bien fuite dès la veille du premier jour du Baccalauréat. Notamment les sujets d’économie et d’anglais de l’option sciences mathématiques ; ainsi que ceux de la géographie et d’histoire de l’option sciences sociales. Sujets faciles, surveillants gentils tels sont les propos des candidats. Ce qui les permettaient d’être en contact avec l’extérieur à travers les réseaux sociaux. Nous avons tenu compte uniquement des anomalies majeures susceptibles d’entasser la crédibilité de cet examen. »  a déclaré Oumar Camara Chargé à l’information .

Cette enquête confirme surtout les fraudes qui ont émaillé cet examen au centre école primaire Taouya.

« L’école primaire de Taouya figurait parmi les écoles qui ont été couvertes par cette enquête. Il y’a eu introduction des traités sous la complicité des fondateurs. Des élèves qui étaient dans ce centre nous ont dit qu’effectivement on faisait rentrer les sujets traités. Cela a été confirmé par la proclamation des résultats. Quand vous prenez option sciences mathématiques toutes les écoles qui y étaient ont fait 90 pour cent d’autres ont même fait 100 pour cent. Si vous prenez parmi les 50 premiers de la République vous vous apercevez que 19 viennent de ce centre. »a déploré Oumar Camara.

L’ONG Sauve My School a enfin fait des recommandations à l’endroit des autorités en charge de l’éducation. Des recommandations qui prennent en compte les solutions pour changer l’image du système éducatif guinéen.

 

 

 

 

N’bany Sidibé pur Journal Guinée

00 224 621 50 15 82