Home Actualite Economie CÔTE D’IVOIRE : LE PLUS GRAND GISEMENT D’OR BIENTÔT EN EXPLOITATION

CÔTE D’IVOIRE : LE PLUS GRAND GISEMENT D’OR BIENTÔT EN EXPLOITATION

563

CÔTE D’IVOIRE : LE PLUS GRAND GISEMENT D’OR BIENTÔT EN EXPLOITATION

L’opérateur britannique Amara mining a découvert en Côte d’Ivoire un gisement d’or de 6,8 millions d’onces considéré comme le plus grand gisement aurifère du pays et n’attend plus que l’autorisation de l’Etat pour son exploitation.

L’information a été donnée jeudi à Yamoussoukro (centre, 230 km d’Abidjan) par le directeur pays de la société, Moussa Sérifou, lors d’une réunion de consultation des parties prenantes au projet baptisé « Projet aurifère de Yaouré ».

Amara mining, bénéficiaire de deux permis de recherche minière a découvert le gisement près du village d’Angovia, entre les localités de Yamoussoukro et de Bouaflé (centre-ouest, 300 km d’Abidjan) pour des investissements estimés à 38 millions USD entre juin 2011 et décembre 2014.

A terme, la mine va produire environ 300 000 onces par an pendant une dizaine d’années et créer environ 600 emplois directs.

La réunion de Yamoussoukro rentre dans le cadre d’une étude sociale et environnementale dont l’objet est de déterminer les impacts du projet sur les populations dans la zone d’influence et de déterminer les attentes et les réticences des populations, de les prendre en compte dans le projet et de maximiser le bénéfice sur la population et sur l’ensemble de la population de Côte d’Ivoire, a expliqué Moussa Sérifou.

« Dans le cadre de l’exploitation de cette mine, la société s’acquittera de la taxe destinée au fonds de développement communautaire qui représente 0.5% du chiffre d’affaires et cette taxe alimentera ce fonds pour pouvoir élaborer des projets de développement communautaire afin d’améliorer les conditions de vie des populations locales et de contribuer à l’essor des villages environnants et l’essor de la région », a-t-il ajouté.

Moussa Sérifou a souligné que toutes ces opérations ne seront possibles que lorsque l’entreprise aura obtenu le permis d’exploitation.

Son entreprise espère pouvoir obtenir le permis « d’ici la fin de l’année, construire la mine pendant l’année 2016 et entamer la production en 2017″.

La Côte d’Ivoire a dépassé en 2014 le cap de 18 tonnes d’or produites contre 15 tonnes en 2013 et sept tonnes en 2009.

En 2014, huit permis d’exploitation minière industrielle pour l’or ont été attribués sur un total 140 permis de recherche délivrés à des sociétés minières.

 

Source:Afrique Inside