Drone américain abattu : les Etats-Unis veulent une guerre contre l’Iran et ils l’auront !

Nous sommes à la veille d’une véritable troisième guerre mondiale dont les conséquences seront désastreuses. Cette confrontation militaire qui se déroule sous nos yeux et qui opposent l’Iran au « monde libre », dirigé par les Etats-Unis, pourrait nous coûter très cher si rien n’est fait pour l’arrêter.

Nous avons en effet appris ce 20 juin que la Garde Révolutionnaire iranienne, listée par les Etats-Unis comme organisateur terroriste, a abattu un drone américain qui survolait le Détroit d’Ormuz situé en territoire iranien. Aussitôt annoncée, la nouvelle a fait la une des médias du monde entier qui, depuis plusieurs années, n’ont cessé d’alerter sur les risques d’une guerre dans cette partie du monde.

Après les faits, les autorités iraniennes se sont expliquées. « L’attaque de ce drone américain est un message explicite, décisif et clair que les défenseurs des frontières iraniennes réagiront de manière décisive à toute attaque menée par l’ennemi contre ce territoire. Les frontières sont nos lignes rouges et tout ennemi qui viole ces frontières prendra le chemin du retour », a déclaré le Général Hossein Salami.

Du côté des Américains, on explique qu’il n’y avait aucune volonté de provoquer l’Iran. « Les déclarations des Iraniens que l’avion (drone, ndlr) survolait l’Iran sont fausses. Ce n’est une attaque provoquée de la part des Etats-Unis sur un espace aérien international », a réagi Bill Urban, porte-parole du Commandement Central américain.

Volonté délibérée de survoler un territoire étranger ou accident ? Le temps nous le dira. En tout cas, une chose est sûre : si jamais une guerre éclate, croyez-moi, ce ne sera pas l’Iran qui la provoquera. La République Islamique n’a en effet aucun intérêt à entrer en guerre contre les Etats-Unis, qui la mettrait en danger face à ses voisins : Israël et l’Arabie Saoudite.

Je rappelle que c’est la troisième fois que les Etats-Unis, Israël et l’Arabie Saoudite provoquent ouvertement l’Iran en moins d’un mois. La première fut ce 12 mai lorsque deux pétroliers saoudiens avaient été attaqués au large de Fujairah. Sans aucune preuve (et alors que l’Iran avait démenti avoir commandité l’attaque), les Etats-Unis avaient immédiatement accusé la République Islamique.

Ce jeudi 13 juin, deux autres pétroliers battant pavillon saoudien ont à nouveau été attaqués dans le Golfe d’Oman. Pareil. Sans aucune preuve valable, l’Iran est immédiatement pris pour cible par l’Arabie Saoudite et les Etats-Unis. Parlant de l’Iran, le ministre saoudien des Affaires étrangères avait déclaré : « ça fait rire que l’Iran nie ces accusations », dit Adel Jubeïr, rejetant toute tentative de provoquer l’Iran pour en arriver à une confrontation.

Il n’a fallu qu’une semaine pour que ce drone soit abattu alors qu’il survolait le Détroit d’Ormuz et cette fois-ci encore, on va nous dire que c’est l’Iran qui cherche la guerre. En un moment donné, il faut arrêter. Comme je l’ai écrit précédemment, l’Iran n’a aucun intérêt à une confrontation militaire.

Les seuls pays qui veulent cette guerre sont : l’Arabie Saoudite et Israël. Le premier veut se débarrasser d’un concurrent chiite gênant dont l’influence gagne du terrain dans la région : en Irak, en Syrie, au Liban et même à l’Intérieur de l’Arabie Saoudite. Le second veut se débarrasser de l’Iran qui lui met les bâtons dans les roues quand il veut vraiment neutraliser Bachar al-Assad en Syrie et le Hezbollah au Liban.

Pour atteindre cet objectif qui consiste à affaiblir considérablement l’Iran à travers une guerre qui sera destructrice pour toute la région, l’Arabie Saoudite et Israël ont besoin d’un soutien des Etats-Unis. Et ils l’ont déjà obtenu. D’ailleurs, c’est assez frappant que le jour même où le drone américain est abattu dans le Détroit d’Ormuz, le Shin Bet, service de renseignement israélien, nous apprend qu’il vient de déjouer une opération d’espionnage mené par l’Iran sur Israël.

Je ne nie pas la possibilité d’une tentative d’espionnage par l’Iran sur Israël mais j’ai de sérieux doutes. La seule chose dont je suis vraiment convaincu est que dans cette affaire, nous avons affaire à deux camps : d’une part l’Iran qui, je le répète, n’a aucun intérêt à une guerre et de l’autre, Israël et l’Arabie Saoudite qui ont tout intérêt à ce que l’Iran soit tout simplement anéanti. Entre les deux camps, nous avons l’Oncle Sam dont la mission consiste à faciliter cette confrontation en accusant en permanence l’Iran d’agression sans jamais fournir des preuves.

Plus le temps passe, plus la situation se complique. Aujourd’hui, nous sommes au bord d’une confrontation qui risque de nous mener tout droit vers une Troisième Guerre Mondiale car elle se déroulera dans une partie du monde, richissime en pétrole, où plusieurs puissances étrangères (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie, Turquie…) ont des intérêts à préserver.

Ainsi, seule la voie politique permettra de résoudre cette crise. Mais, le camp du « monde libre » ne veut pas en entendre parler. Je vous le dis : si jamais une guerre éclate, il faudra chercher la cause du côté des Etats-Unis et de leurs alliés. La République Islamique d’Iran ne veut la guerre.

 

 

Yacine Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82