Dix moments clés dans la vie de George Bush père

180

Loyauté et goût de servir. Voilà ce qui aura marqué la vie de George Bush père, qui fut président des États-Unis de 1989 à 1993. Perçu comme un homme d’État discret, il a su miser sur ses habiletés diplomatiques pour mener son pays dans un nouvel ordre international, provoqué par la fin de la guerre froide. Retour sur sa vie en 10 événements marquants.

 12 JUIN 1924

George Herbert Walker Bush naît à Milton, une petite ville du Massachusetts. Il passe son enfance à Greenwich, au Connecticut, une ville aisée en périphérie de New York, et fait ses études à la Phillips Academy, une école privée exclusive.

Son père, Prescott Bush, est partenaire dans une firme d’investissements de Wall Street, Brown Brothers Harriman. Il fut également sénateur du Connecticut au Congrès américain de 1952 à 1963. Sa mère, Dorothy Walker Bush, est la fille d’un autre éminent banquier de Wall Street.

13 JUIN 1942

Après l’attaque japonaise sur Pearl Harbor, en 1941, George H. W. Bush décide de s’engager dans l’armée de l’air et devient, à 18 ans, le plus jeune pilote naval de la guerre du Pacifique.

Il effectue 58 missions aériennes, dont une, le 2 septembre 1944, où il doit se parachuter de son appareil en feu au-dessus de l’île de Chichi-jima. Recueilli par un sous-marin américain, il est par la suite décoré pour acte de bravoure.

6 JANVIER 1945

De retour aux États-Unis, il épouse Barbara Pierce, fille du président de la corporation McCall, éditeur de magazines féminins populaires.

Ensemble, ils ont quatre fils et deux filles, dont une qui meurt en bas âge d’une leucémie.

À la fin de la guerre, en septembre 1945, George H. W. Bush quitte l’armée et entre à l’Université Yale, où il obtient un baccalauréat en économie.

1953

Après sa graduation, George H. W. Bush accepte un poste dans l’industrie pétrolière au Texas. En 1953, il fonde avec des associés sa propre entreprise de forage de pétrole, la Zapata Oil, et amasse rapidement une fortune.

3 NOVEMBRE 1964

À 40 ans, George H. W. Bush tente de se faire élire au Sénat sous la bannière du Parti républicain. Il est toutefois battu par le sénateur démocrate sortant, Ralph Yarborough.

Deux ans plus tard, soit le 8 novembre 1966, il réussit entrer au Congrès en tant que représentant du Texas. Les citoyens renouvellent son mandant en 1968.

Cette expérience à Washington lui permet de tisser des liens qui lui seront très utiles dans la suite de sa carrière politique.

FÉVRIER 1971

George H. W. Bush, qui avait abandonné son siège de représentant pour tenter de se faire élire au Sénat américain en novembre 1970, est battu à nouveau. Mais Richard Nixon, devenu président des États-Unis, le nomme, en février 1971, ambassadeur auprès des Nations unies, le premier d’une série de postes qui lui permettront de mettre en valeur ses habiletés diplomatiques.

JANVIER 1973

George H. W. Bush devient directeur du Parti républicain. Il est à la tête du parti pendant toute la période du scandale du Watergate. En août 1974, c’est lui qui demande à Richard Nixon de démissionner pour le bien du pays.

Quand Gerald Ford succède à Richard Nixon, George H. W. Bush s’attend à être choisi comme vice-président. Mais M. Ford lui offre plutôt un poste d’ambassadeur. M. Bush choisit la Chine, où il devient officier de liaison en septembre 1974.

En janvier 1976, il revient aux États-Unis pour devenir directeur de la CIA, un poste auquel il renonce un an plus tard, après l’élection du démocrate Jimmy Carter à la présidence des États-Unis.

1er MAI 1979

George H. W. Bush annonce qu’il se lance dans la campagne pour l’investiture républicaine à l’élection présidentielle de 1980. Après presqu’un an d’assemblées et d’efforts, c’est toutefois l’ancien gouverneur de la Californie, Ronald Reagan, perçu comme beaucoup plus conservateur, qui l’emporte, le 16 juillet 1980.

Ronald Reagan propose à George H. W. Bush de devenir son colistier et c’est ensemble qu’ils sont élus à la Maison-Blanche, le 4 novembre 1980. Ils sont réélus en 1984.

8 NOVEMBRE 1988

Même si certains lui reprochent son manque de charisme et son effacement, George H. W. Bush remporte la course à la Maison-Blanche contre le démocrate Michael Dukakis.

Son mandat est surtout marqué par la première guerre du Golfe, à la suite de l’invasion du Koweït par l’Irak, en 1991. À la tête d’une large coalition pour chasser Saddam Hussein du Koweït, les États-Unis remportent une victoire décisive.

Il est aussi en poste lors de la fin de la guerre froide, de la chute du mur de Berlin et du démantèlement de l’URSS. George H. W. Bush est également responsable de l’intervention américaine qui a mené au renversement du général Manuel Noriega, au Panama, en 1989.

Sur le plan international, son succès lors de la première guerre du Golfe lui permet d’atteindre des sommets de popularité. La situation économique difficile des États-Unis et sa décision d’augmenter les taxes, malgré une promesse électorale de ne pas le faire, lui coûtent toutefois sa réélection.

En 1992, George H. W. Bush est battu par le démocrate Bill Clinton, devenant ainsi l’un des rares présidents américains à n’avoir obtenu qu’un seul mandat.

13 JUIN 2004

À la retraite, George H. W. Bush se tient plutôt éloigné de la politique et des projecteurs, laissant toute la place à ses fils, George W. Bush (à son tour président de 2001 à 2009) et Jeb Bush.

Il participe toutefois à d’importantes collectes de fonds pour les victimes du tsunami en Asie du Sud-Est et de l’ouragan Katrina, aux États-Unis, aux côtés de l’ex-président Bill Clinton.

En 2011, il reçoit la médaille présidentielle de la liberté, une des plus hautes décorations civiles décernées aux États-Unis.

À l’occasion de ses 75e, 80e, 85e et 90e anniversaires de naissance, George H. W. Bush décide de s’offrir un saut en parachute, même s’il est atteint d’une forme de Parkinson qui le prive de l’usage de ses jambes.

 

 

 

Yacine DIALLO pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here