Défilé du 14 Juillet à Paris : Que cache la participation de Donald Trump..?

Comme une surprise pour les uns et une entente pour les autre, Donald Trump a été choisi par son homologue Français comme invité d’honneur de la fête nationale Française qui a lieu au 14e jour de chaque mois de Juillet. Une visite qui affiche une sorte d’entente entre Paris et Washington, mais qui pourrait bien évidement avoir d’autres dimensions au-delà de sa dimension diplomatique.

 

C’est ainsi, que certains observateurs de la géopolitique internationale voient cet évènement. Étant donné que les divergences entre Paris et Washington sur la question du climat restent toujours d’actualité, ainsi que pour tant d’autres sujets internationaux.

LES SUJETS PHARES DE LEUR DISCUSSION !

Comme annoncé à l’entame. L’accord international de Paris sur le climat, les crises Syriennes et Ukrainiennes ou encore la question de l’OTAN sont entre autre des sujets qui pourraient être évoqués par les deux dirigeants.

Toujours est-il que, si la convergence de leurs points de vue s’affiche sur la Syrie, l’Ukraine et l’OTAN, ce n’est pas évident tout de même sur la question du climat.

Même si Emmanuel Macron a laissé entendre à la veille que quelque chose pourrait se passer sur cette question du climat, il a fait tout de même savoir que lui il reste toujours attaché sur cet accord historique.

Une position qui ne l’empêche pas également de respecter celle des Etats unis, qui ont déjà annoncé leur retrait de cet accord.

Toute chose qui démontre la taille de leur divergence sur ce point, qui en principe concerne l’humanité toute entière.

D’ailleurs bien au-delà de ce point, Macron affichait une certaine fermeté face au régime de Bachar El-Assad lors de sa rencontre avec Poutine en Mai dernier.

Mais aux jours d’aujourd’hui, cette position semble bien être brisée après le tête à tête entre Donald Trump et Vladimir Poutine à Hambourg.

Ce qui serait même à l’origine de cette déclaration de Macron annonçant que la destitution de Bachar El-Assad n’est plus une priorité pour la France.

LA QUESTION DE L’OTAN !

Un sujet qui a toujours été évoqué par Trump, même avant sa prise de fonction. À rappeler qu’à l’époque, il accusait ses alliés au sein de l’alliance atlantique de n’avoir pas fourni assez d’efforts sur le plan financier, c’est pourquoi il menaçait d’y retirer son pays.

C’est ainsi, pour soulager cette exigence de Trump, Emmanuel Macron a annoncé une augmentation du budget de l’armée Française.

Un budget qui doit atteindre cette année les 34,2 milliards d’euros, soit une augmentation de 2 milliards supplémentaires.

Comme pour dire que les États unis gardent toujours l’influence sur ses alliés Européens. Il faut rappeler par ailleurs, que le grand absent de ce défilé du 14 Juillet 2017 reste le président Russe Vladimir Poutine, qui avait participé l’année dernière dans une atmosphère tendue avec son homologue Barack Obama.

 

 

 

 Mamadou Moussa Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82