Défense : Les exportations d’armes ont atteint un record sans précèdent !

En dépit des craintes exprimées sur une éventuelle troisième guerre mondiale, force est de constater que la course aux armements continue son bon chemin au risque et au péril de l’humanité. En effet, selon « l’Institut international de recherche pour la paix de Stockholm », les exportations d’armes dans le monde ont atteint un record sans précèdent ces derniers temps. Ainsi, entre 2012 et 2016, les importations d’armes conventionnelles en Asie et en Océanie ont atteint les 43%, soit une hausse de 7,7%, par rapport à la période 2007-2011.

 

Un record jamais atteint depuis l’époque de la guerre froide. Celle-ci se poursuit de l’autre côté du Moyen orient, où les monarchies du golfe sont passées de 17% à 29% ces cinq (5) dernières années. Mais toutefois, cette hausse reste encore faible en Europe, en Amérique et en Afrique, où les importations varient entre 8 et 11%.

LES PAYS QUI OCCUPENT LA TÊTE DU CLASSEMENT !

Sans surprise, les pays émergents d’Asie et du Moyen orient arrivent largement en tête de ce classement.

C’est le cas de l’Inde, de l’Arabie Saoudite et de la Chine qui occupent successivement les trois (3) premières places, même si les statistiques officielles ne sont pas disponibles à ce niveau.

Ces trois pays ont lancé d’importantes commandes ces dernières années, tout en tenant aussi compte de leurs alliés stratégiques.

Les commandes Saoudiennes sont toujours orientées vers les États unis, qui constituent leur fournisseur majeur. Contrairement à l’Inde et à la Chine qui se tournent largement vers la Russie pour leurs commandes militaires.

Ce qui est largement logique, d’autant plus que la Russie reste le plus grand allié stratégique de Pékin et de New Delhi.

Toujours est-il que, l’Afrique occupe une mauvaise place pour les importations d’armes. Toute chose qui semble se justifier par le mauvais état de santé des économiques Africaines.

Mais cependant, certains pays parviennent tout de même à se démarquer, c’est le cas de l’Algérie, de l’Égypte, du Maroc, de l’Afrique du Sud, de l’Éthiopie, de l’Angola ou encore du Nigeria.

Ces différents pays ont plus ou moins moderne leurs armées ces derniers temps, à travers les achats des matériels de dernière génération.

Les exemples de l’Algérie et de l’Égypte restent très illustratifs, car chacun de ces deux pays a reçu des équipements sophistiqués, tels que les navires mistrals Français pour l’Égypte ou encore les chasseurs Soukhoi Russe pour l’Algérie.

Ce qui justifie en grande partie leur place de leaders militaire du continent, d’autant plus que leurs gouvernements mettent toujours un accent particulier sur l’amélioration des capacités de leurs armées.

LES PLUS GRANDS EXPORTATEURS DU MONDE !

Depuis plusieurs décennies, la tête de ce classement reste occupée par les deux grandes puissances militaires du monde.

À savoir les États unis et la Russie, dont les exportations se chiffrent successivement à 33% pour les USA et 23% pour les Russes.

La troisième place reste désormais occupée par la Chine avec 6,2% d’exportations, devant la France 6% et l’Allemagne qui clôture le Top-5 mondial avec 5,6%.

Ces cinq (5) pays détiennent aujourd’hui à eux seuls les 75% des exportations d’armes à travers le monde. Comme pour dire que la République populaire de Chine continue sa percée au niveau international sur tous les domaines.

Ce qui justifie d’ailleurs sa place de deuxième puissance économique du monde et troisième sur le plan militaire, avec un budget de défense qui avoisine les 300 milliards de dollars, et qui ne cesse d’accroitre encore.

Toute chose qui représente une menace pour la suprématie des autres puissances, tels que les Etats unis qui ne cessent actuellement de mener une guerre commerciale contre Pékin.

Il faut par ailleurs préciser que la hausse de ces importations d’armes à travers le monde constitue aujourd’hui la plus grande menace pour la paix et la sécurité internationale durable.

Car des pays rivaux continuent d’intensifier leurs arsenaux militaires sur tous les domaines, et ce, malgré les multiples appels lancés par les Nations unies pour freiner la course aux armements. Un appel qui est loin encore de tomber dans des bonnes oreilles, malgré les risques de conflits aux quels l’humanité reste exposée.

 

 

 

 

Mamadou Moussa Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82