Défense : Le Nigeria renforce sa coopération militaire avec Moscou…

Muhammadu Buhari, former Nigerian military ruler and presidential candidate for the Congress for Progressive Change (CPC) speaks during an interview with Reuters at a private residence in Lagos February 19, 2011. Buhari, the main opposition candidate in Nigeria's presidential election, said he was optimistic it would be a more credible race than in the past but warned events in north Africa showed people would no longer accept a rigged vote. Picture taken February 19, 2011. To match Interview NIGERIA-BUHARI/ REUTERS/Akintunde Akinleye (NIGERIA - Tags: POLITICS HEADSHOT)

L’influence militaire Russe en Afrique se renforce du jour au lendemain. Après l’Algérie, le Maroc, la Libye et l’Egypte en Afrique du Nord. C’est au tour désormais de la sous-région Ouest Africaine d’être la cible privilégiée de Moscou. En effet, le Nigeria en tant que première puissance militaire de la sous-région, s’engage à moderniser son armée de l’air à travers la coopération Russe.

 

Toute chose qui se matérialise par la signature d’un contrat d’envergure entre les deux pays. Un contrat portant sur la livraison par la Russie de 12 Chasseurs bombardiers Soukhoi Su-30 à l’armée de l’air Nigériane. L’information a été confirmée cette semaine par Anatoli Pintchouk, directeur du Service fédéral Russe pour la coopération militaire et technique, au cours d’une interview qu’il a accordée l’agence de presse Russe, « Sputnik ».

Toutefois, au cours de cette année 2017, deux premiers chasseurs de ce type ont été déjà livrés, et les 10 autres seront à leur tour livrés plus tard au courant de l’année 2018.

LES PERFORMANCES DES APPAREILS !

Depuis l’époque soviétique, l’entreprise aéronautique Soukhoi s’est illustrée des façons remarquables dans la conception des avions de chasses de haute qualité et à des versions variées. Ce qui lui a valu la place de l’une de meilleure entreprise aéronautique de tous les temps, d’où l’acquisition multiple de ses appareils par différents pays à travers le monde.

Ainsi, parmi ses versions les plus sophistiquées, figure en bonne place le Su-30, qui est même utilisé encore au sein des forces aériennes Russes depuis 1996.

C’est un chasseur multi rôle biplace, doté d’un système de guerre électronique, avec une vitesse de 1350 Km/h. Il peut effectuer différentes missions en période de guerre, notamment, la supériorité aérienne, des missions de dissuasions nucléaires et des frappes stratégiques ciblées.

LES AVANTAGES POUR L’ARMÉE NIGERIANNE !

Sans doute, l’acquisition de ses chasseurs permettra de renforcer la performance des forces aériennes du pays. Surtout en cette phase de crise sécuritaire qui secoue le Nigeria et même la sous-région.

D’ailleurs il est nécessaire aujourd’hui pour ce pays de disposer d’une armée moderne et capable de relever le défi, car beaucoup d’observateurs estiment déjà que la persistance du groupe Bokhou Haram est due à la faiblesse de l’armée gouvernementale.

C’est aussi un pas important pour le Nigeria d’affirmer encore de plus sa supériorité militaire dans la sous-région. C’est d’ailleurs aussi un message claire adressé à ses coururent directs sur le continent. Tels que l’Algérie, l’Egypte, le Maroc, l’Ethiopie ou encore l’Afrique du Sud.

 

 

Mamadou Moussa Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82