Défense: L’Algérie dans le top 5 des importateurs d’armes dans le monde…

Deuxième puissance militaire du continent derrière l’Egypte, avec le budget militaire le plus élevé, l’Algérie intensifie la politique de renforcement et de modernisation de son armée.

En effet, Selon un rapport de Sipri (Stockholm International  Peace Research Institute) publié en 2017, l’Algérie reste le plus grand  importateur d’armes en Afrique pour la période 2012-2016, et le cinquième dans le monde derrière l’Inde, l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et la Chine.

Le rapport précise que 46% des importations d’armes sur le continent ont été réalisées par l’Algérie au cours de cette période.

Ainsi, malgré la crise financière qui secoue actuellement les pays exportateurs du pétrole, le budget de l’Etat Algérien pour l’année 2017 a consacré plus de 10 milliards de dollar à l’armée, soit un quart du budget de fonctionnement total de son Etat.

Toute chose qui démontre encore de plus le degré des ambitions militaires de ce grand pays du Maghreb, surtout en cette phase d’instabilité régionale et de bouleversement de l’ordre mondial.

Toutefois, le rapport précise que la Russie reste le premier fournisseur d’armes à l’Algérie avec 60% des achats des matériels militaires, notamment des avions de chasses Mig et des bombardiers Soukhoi de dernière génération, sans oublier également la livraison de certains bâtiments de guerre pour la marine Algérienne et des blindés pour les forces terrestres.

La Chine et l’Allemagne occupent successivement la deuxième et la troisième place des fournisseurs d’armes à l’Algérie, avec 15 et 12% des achats.

Toujours est-il que, l’Inde occupe la tête du classement pour les importations mondiales avec 13%, suivie de l’Arabie Saoudite avec 8,2%, des  Émirats avec 4,6% et de la Chine avec 4,5%.

Par ailleurs, le rapport révèle en fin que l’Algérie devance largement certains pays dans le top 10 du classement des importateurs d’armes, tels que la Turquie, le Pakistan, l’Irak, l’Australie ou encore l’Egypte, dont les importations ne dépassent pas les 4% par ans.

 

 

 

Mamadou Moussa Diallo pour Journal Guinée

+224 621 50 15 82