Affaire SLECG : Mohamed Bangoura apporte des précisions !

322

C’est à travers un courrier daté du 24 juin dernier que l’International de l’éducation a rejetté les cotisations du SLECG dirigé par Aboubacar Soumah avec comme argument que celles-ci ont été payé par l’autre SLECG dirigé par Kadiatou Bah. Interrogé par notre rédaction ce jeudi, 27 juin 2019, le responsable de communication du SLECG soutien que cela est un non événement.

« Pour nous cela n’est une goûte d’eau dans l’océan parce que ça nous permet de renforcer notre position vis-à-vis de cette instance internationale, qui, à travers ce courrier qu’il nous adressé nous estimons qu’il y’a une  violation de l’article 3 du statut et règlement intérieur de l’International de l’éducation qui stipule que  l’international de l’éducation n’a pas le droit de s’ingérer dans les affaires internes d’une organisation membre  à travers le monde. » dit Mohamed  Bangoura, qui, précise par ailleurs que

« Nous n’avons pas envoyé ses cotisations parce qu’on veut se faire plaire ou se faire voir au niveau de l’International de l’éducation. » ajoute-il

Plutôt parce que « On a reçu un autre courrier nous demandant de payer la cotisation qui se lèvent à six cent euro. »

Malheureusement regrette ce responsable de communication du SLECG, à cause d’une petite publicité ou par manque de lucidité l’International de l’éducation nous a adressé un autre courrier pour nous dire qu’ils ont retourné les cotisations avec une seule et unique raison que le SLECG a payé deux fois les cotisations.

À ceux qui pensent que, cette attitude de l’International de l’éducation est synonyme d’une non reconnaissance du SLECG d’Aboubacar Soumah à l’International, Mouhamed Bangoura rétorque que sur ce sujet, le débat est clos.

«   Reconnaissance ou non pour nous le débat il est clos. Parce que, l’International de l’éducation est affilié à la confédération syndicale internationale qui regroupe toutes les grandes fédérations. Cette confédération ne reconnait que la légitimité de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée USTG dirigé par Abdoulaye Sow à laquelle aussi est affilié le SLECG dirigé par Aboubacar Soumah. » A-t-il insisté

Pour terminer, Mouhamed Bangoura dit que, face à cette situation,  sa structure n’exclut pas l’idée de se désaffilier à l’International de l’éducation.

 

 

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82