40 ans de l’adoption du protocole sur la libre circulation des personnes et biens dans l’espace CEDEAO : déclaration jeunesse CEDEAO Guinée

72

Chers frères et soeurs de l’espace CEDEAO,

Si la date du 28 Mai 2019 marque le quarante quatrième anniversaires de la création de la CEDEAO dont la commémoration à déjà fait l’objet d’une déclaration détaillée de Madame la Ministre de la Coopération et de l’intégration africaine, celle de 29 Mai marque cette année le quarante ans (40 ans) de l’adoption du Protocole sur la libre circulation des personnes et biens, le droit de résidence et d’établissements dans l’espace CEDEAO.

En effet, La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), s’est inscrite depuis des décennies dans une démarche d’intégration sous régionale à l’instar des autres organisations régionales sur le Continent dans un processus qui vise entre autres l’élimination de tous les obstacles à la libre circulation des personnes, des biens, des services, des capitaux, le droit de résidence et d’établissement. Cette démarche apparait indiscutablement aussi comme un préalable à tout développement global et durable de l’espace.

Chers frères et sœurs de l’espace CEDEAO,

Si ce processus se poursuit avec satisfaction par endroits, force est de reconnaitre qu’il évolue à un rythme lent au regard des résultats obtenus jusqu’ici et qui ne reflètent pas totalement les ambitions fixées au départ par les fondateurs de cette organisation sous régionale. Car la volonté exprimée par les Chefs d’Etats de l’espace est quotidiennement battue en brèche par l’ignorance des textes établis à cet effet et les pratiques déviantes des agents de contrôle dans nos différentes frontières qui se matérialisent par des tracasseries et rackets de toute sorte.

Pire, la triste réalité est qu’aujourd’hui, le passage de la plupart des frontières de l’espace est soumis à des prélèvements illicites, des pratiques discriminatoires, et des violences ou détentions arbitraires perpétrées par des agents de l’immigration ou des forces de sécurité ignorants les contenus des textes communautaires.

La commémoration donc de 40 ans de l’adoption de ce Protocole à un moment où la libre circulation dans notre espace commun connaît encore de sérieuses entraves et les espoirs suscités par le Protocole ont été déçus en grande partie sur le terrain par le hiatus entre l’adoption des textes et leur non application doit nous servir d’occasion pour faire le bilan à mi parcours et prendre des dispositions urgentes afin d’honorer le rendez vous de l’agenda 2020.

En Guinée, depuis quelques années le régime du Pr Alpha CONDE a affiché une réelle volonté pour l’intégration africaine surtout avec la nomination  de Dr Diene KEITA qui, en plus de sa connaisseuse du domaine, maitrise parfaitement les rouages des organisations régionales, continentales et internationales.

Cette brave dame qui  commence à donner de l’élan au secteur de l’intégration malgré les maigres moyens mérite d’être accompagnée et soutenue afin de permettre à notre pays de réaffirmer son leadership et de récupérer toute sa place dans ce combat.

Chers frères et soeurs de l’espace CEDEAO,

Face à tous ces constats, La Jeunesse CEDEAO- Guinée demande :

Au Gouvernement  :

  • D’accorder plus d’importance à l’intégration africaine par la mise à disposition des moyens suffisants au département de l’intégration africaine et les organisations non gouvernementales qui interviennent dans ce secteur ;
  • De faire de la vulgarisation des textes de la CEDEAO ( Sur la libre circulation et d’autres) et la sensibilisation des agents de sécurité une Priorité ;

A la Représentation résidente de la CEDEAO en Guinée  :

  • D’initier , encourager et accompagner des campagnes de sensibilisation et de vulgarisation des textes de la CEDEAO ;
  • D’accompagner davantage les actions des Organisations de Jeunesse qui se battent sur le terrain avec les moyens de bord.

Pour finir, La Jeunesse CEDEAO fidèle à ses valeurs et engagements continuera inlassablement à se battre aux côtés des Gouvernants pour l’atteinte de nos objectifs communs.

Vive la Paix et la Stabilité dans notre sous région ;

Vive l’intégration ;

Vive la CEDEAO

Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens.

Fait à Conakry le 29 Mai 2019

 

                                                   Le Président National

 

                                                             Dorah Aboubacar KOITA