Education : Une nouvelle grève en vue dans le secteur

C’est un Aboubacar Soumah très en colère qui a réagi ce vendredi à la récente sortie du président Alpha Condé.
À l’occasion de son discours du nouvel an,  le chef de l’État guinéen a évoqué la situation des enseignants guinéens.
Pour Alpha Condé,  des réformes seront engagées dans le secteur de l’éducation au cours de l’année 2020, en vue d’améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants.
« C’est le même son de cloche. Nous nous voulons désormais des actes concrets. » reagit le président du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée
Pour Aboubacar Soumah le SLECG a deux revendications sans la satisfaction de celles-ci une crise est inévitable dans le secteur de l’éducation. Il s’agit selon lui,  « le paiement des 8 millions et l’intégration des contractuels à la fonction publique. »
«  Nous avons demandé un salaire de 8 millions. Nous sommes droit dans nos bottes. Nous avons demandé un salaire de 8 millions, si cela n’est pas fait, rien ne nous empêchera d’aller en grève. » menace Soumah
D’ailleurs, il annonce qu’une rencontre du bureau exécutif du SLECG est prévue ce samedi  pour prendre des dispositions nécessaires.
Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée
00 224 621 50 15 82